Projet de Programme
(rédigé vers 1973)

INITIATION AUX ARTS ET TECHNIQUES DU CINEMA ET DE LA TELEVISION

------------------------------

Proposition pour 25 cours portant sur :

- Les différentes formes d’expression en cinéma et en télévision :
Le documentaire – le reportage – presse filmée -
le ciné-tract – le film d’enseignement - le film de montage -
le film publicitaire - le film de fiction etc.

- Les différents supports d’images et les traitements appropriés :
Le film :
- historique, technique de fabrication et traitement ;
négatifs et positifs ; laboratoire
- les émulsions :
* orthochromatisme
* panchromatisme
* couleur
- sensitométrie - photométrie - colorimétrie
Les différents formats d’images - les différentes pellicules :
8 mm, super 8mm, 9,5 mm, 16 mm, super 16 mm, 35 mm, 70 mm
cinémascope, techniscope, Panavision, tod ao…
- évolution technique, influence artistique
Le support magnétique : technique et utilisation.
Le support électronique : les tubes - technique et évolution -
orthicon, plombicon, etc.
La télévision couleur ; principes et applications ; les différents procédés.

- De l’appareil photographique à la caméra primitive :
La photographie des pionniers –
art et technique des paysagistes et des portraitistes –
Le cinéma primitif : art et technique –
Louis Lumière – Edison – Méliès – Emile Cohl…
Les premiers reporters opérateurs.

- Les outils de travail en cinéma et en télévision :
Les caméras modernes, professionnelles,
semi-professionnelles, d’amateurs.
Supports et moyens de translation : têtes, pieds, bases,
dolly, travelling, grues, hélicoptères…
Les objectifs : vision humaine et vision photographique -
palette optique (du très court foyer au télé-objectif et au zoom, etc.)
Les accessoires principaux de transposition visuelle :
filtres, polariseurs, bonnettes, diffuseurs, trames etc.

- Les sources d’éclairage :
Lumière et éclairage : lumière naturelle et artificielle –
Les effets : jour - nuit - aube - crépuscule etc.
Les grandes options : éclairage en modelé, aplat, mixte. Psychologie et symbolisme de la lumière : signification des jeux l’ombre et de lumière, atmosphères et climats... Technologie de l’électricité et des projecteurs : leur emploi en studio, en intérieur réel, à l’extérieur.
Machinerie et machinistes.

- La composition des images et des cadrages :
Composition statique et composition dynamique.
Signification des plans : vision naturaliste et transposition poétique.
Espace et perspective.
Peinture et cinéma.
Les métiers de directeur de la photographie, de cadreur et d’assistant.

- La diversité des sujets et la création des styles :
Thèmes, scenarii dans les films de fiction : aventure, historique, romantique, policier, féérique, chorégraphique, humoristique etc.
Découpage et dialogue : prémédités, spontanés, ou improvisés.
Le métier d’auteur, dialoguiste, compositeur.

- Le jeu des acteurs et des comédiens :
Types, personnalités, caractères.
Interprétation : jeu réaliste et jeu stylisé.
Mime - danses et ballets - chansons et variétés
Direction d’acteur et scénographie
(théâtrale, cinématographique, télévisuelle).

- L’architecture et les décors :
Evolution des lieux scéniques au théâtre et au cinéma. Décors primitifs et décors modernes - décors naturels et décors artificiels - conception des décors en fonction des sujets - le noir et le blanc et la couleur –
Le métier de chef décorateur et de ses assistants.

- Le montage cinématographique, télévisuel, audiovisuel :
Mission du montage : rythme visuel et rythme musical, ponctuation, etc. Outillage et pratique du montage - négatif image et positif - négatif son - film magnétique... Synchronisation, préparation des trucages, mélanges, copie standard, film annonce, etc.
Le métier de chef monteur et de ses assistants.

- L’assistanat à la mise en scène :
Assistant et script-girl - découpage et organisation du travail de production - coordination, information - contrôle et exécution des ordres ( convocation des acteurs, techniciens, figurants ) - contrôle des costumes, accessoires, objets importants, etc.
Tenue des rapports laboratoire et de production - Minutage, raccords, horaires de travail...
Le métier d’assistant réalisateur et de script-girl.

- Les films d’animation :
Films de fiction, scientifiques, publicitaires…
Technique du dessin animé (découpage et préparation) - décomposition des mouvements (découpage musical) - vitesse du mouvement etc.
Différentes techniques de l’animation - outillage - éclairage - travelling – panoramique - sonorisation - etc.
Le créateur animateur et ses collaborateurs.

- Les costumes et habillements :
Costumiers et créateurs de costumes : au théâtre, au cinéma, à la télévision.
Rapport des costumes avec les lieux scéniques (formes et couleurs), avec le physique des acteurs, avec la psychologie des personnages.
Le métier de créateur de costumes et ses adjoints.

- Le maquillage et les coiffures :
Rôle du maquillage au théâtre, au cinéma, à la ville - maquillage masculin et féminin : rectification, embellissement, vieillissement, transformation, trucage, etc. - harmonisation des formes du visage avec la coiffure - coiffures historiques, de fantaisie, moderne. perruques et postiches –
Le métier de chef-maquilleur et ses assistants.

- La musique et le son :
Du cinéma muet au cinéma parlant, du parlant au sonore, du sonore à la stéréophonie. L’oreille humaine et l’acoustique – onde sonore (fréquence, amplitude, période, etc.) - fréquences musicales, écho et réverbération.
L’enregistrement : microphones, auditorium systèmes fixes et systèmes portatifs, etc.
La reproduction : cellule photo-électrique, amplification
(lampes et transistors), haut-parleur - contrôle - ambiance et fond sonore - mélanges et post-synchronisation, etc.
La musique de film, importance de la musique dans la création filmique – historique et évolution, etc.
Le compositeur de musique et l’orchestre.
Le métier de chef opérateur du son et de ses collaborateurs : recorder, stageman.

- Des trucages de théâtre aux truquages cinématographiques et électroniques :
Les truquages primitifs dans les théâtres antiques, au Moyen-Age, à la Renaissance.
Les truquages modernes, de Robert Houdin à Georges Méliès. Truquages directs (mécaniques et optiques).Truquages sur caméra et trucages en laboratoire. Maquettes peintes - maquettes en volume. Différents procédés et évolution de l’art des trucages.
Truquages électroniques - effets spéciaux.
Le métier d’ingénieur d’effets spéciaux et de truqueur électronicien.

- L’économie au cinéma et à la télévision :
Cinéma et télévision : art, technique, et industrie.
Organisation de l’industrie (production, distribution, exploitation).
Organisation Nationale et législation : le C.N.C.
Le cinéma et la télévision dans le monde (Tiers-Monde, etc.)
Les rapports sociaux professionnels : comédiens, techniciens, ouvriers - les syndicats - les ciné-clubs - les cinémathèques - les associations professionnelles - les maisons de Jeunes et de la Culture - les universités, les écoles, la médecine du travail (accidents et maladies professionnels).
Les métiers de producteur; de distributeur, d’exploitant, de directeur de production, d’administrateur, de régisseur.

Les chapitres indiqués sont des indications générales que chaque enseignant approfondira selon un programme plus détaillé.

N.B. : programme établi par Henri Alekan voici 30 ans !