retour  la page d'accueil projet de Programme
(rédigé vers 1973)

Henri Alekan

Le 'cours Alekan'

Lire un film

Rubrique techniques

INITIATION AUX ARTS ET TECHNIQUES DU CINEMA ET DE LA TELEVISION

------------------------------

Proposition pour 25 cours portant sur :

- Les différentes formes d’expression en cinéma et en télévision :
Le documentaire – le reportage – presse filmée -
le ciné-tract – le film d’enseignement - le film de montage -
le film publicitaire - le film de fiction etc.

- Les différents supports d’images et les traitements appropriés :
Le film :
- historique, technique de fabrication et traitement ;
négatifs et positifs ; laboratoire
- les émulsions :
* orthochromatisme
* panchromatisme
* couleur
- sensitométrie - photométrie - colorimétrie
Les différents formats d’images - les différentes pellicules :
8 mm, super 8mm, 9,5 mm, 16 mm, super 16 mm, 35 mm, 70 mm
cinémascope, techniscope, Panavision, tod ao…
- évolution technique, influence artistique
Le support magnétique : technique et utilisation.
Le support électronique : les tubes - technique et évolution -
orthicon, plombicon, etc.
La télévision couleur ; principes et applications ; les différents procédés.

- De l’appareil photographique à la caméra primitive :
La photographie des pionniers –
art et technique des paysagistes et des portraitistes –
Le cinéma primitif : art et technique –
Louis Lumière – Edison – Méliès – Emile Cohl…
Les premiers reporters opérateurs.

- Les outils de travail en cinéma et en télévision :
Les caméras modernes, professionnelles,
semi-professionnelles, d’amateurs.
Supports et moyens de translation : têtes, pieds, bases,
dolly, travelling, grues, hélicoptères…
Les objectifs : vision humaine et vision photographique -
palette optique (du très court foyer au télé-objectif et au zoom, etc.)
Les accessoires principaux de transposition visuelle :
filtres, polariseurs, bonnettes, diffuseurs, trames etc.

- Les sources d’éclairage :
Lumière et éclairage : lumière naturelle et artificielle –
Les effets : jour - nuit - aube - crépuscule etc.
Les grandes options : éclairage en modelé, aplat, mixte. Psychologie et symbolisme de la lumière : signification des jeux l’ombre et de lumière, atmosphères et climats... Technologie de l’électricité et des projecteurs : leur emploi en studio, en intérieur réel, à l’extérieur.
Machinerie et machinistes.

- La composition des images et des cadrages :
Composition statique et composition dynamique.
Signification des plans : vision naturaliste et transposition poétique.
Espace et perspective.
Peinture et cinéma.
Les métiers de directeur de la photographie, de cadreur et d’assistant.

- La diversité des sujets et la création des styles :
Thèmes, scenarii dans les films de fiction : aventure, historique, romantique, policier, féérique, chorégraphique, humoristique etc.
Découpage et dialogue : prémédités, spontanés, ou improvisés.
Le métier d’auteur, dialoguiste, compositeur.

- Le jeu des acteurs et des comédiens :
Types, personnalités, caractères.
Interprétation : jeu réaliste et jeu stylisé.
Mime - danses et ballets - chansons et variétés
Direction d’acteur et scénographie
(théâtrale, cinématographique, télévisuelle).

- L’architecture et les décors :
Evolution des lieux scéniques au théâtre et au cinéma. Décors primitifs et décors modernes - décors naturels et décors artificiels - conception des décors en fonction des sujets - le noir et le blanc et la couleur –
Le métier de chef décorateur et de ses assistants.

- Le montage cinématographique, télévisuel, audiovisuel :
Mission du montage : rythme visuel et rythme musical, ponctuation, etc. Outillage et pratique du montage - négatif image et positif - négatif son - film magnétique... Synchronisation, préparation des trucages, mélanges, copie standard, film annonce, etc.
Le métier de chef monteur et de ses assistants.

- L’assistanat à la mise en scène :
Assistant et script-girl - découpage et organisation du travail de production - coordination, information - contrôle et exécution des ordres ( convocation des acteurs, techniciens, figurants ) - contrôle des costumes, accessoires, objets importants, etc.
Tenue des rapports laboratoire et de production - Minutage, raccords, horaires de travail...
Le métier d’assistant réalisateur et de script-girl.

- Les films d’animation :
Films de fiction, scientifiques, publicitaires…
Technique du dessin animé (découpage et préparation) - décomposition des mouvements (découpage musical) - vitesse du mouvement etc.
Différentes techniques de l’animation - outillage - éclairage - travelling – panoramique - sonorisation - etc.
Le créateur animateur et ses collaborateurs.

- Les costumes et habillements :
Costumiers et créateurs de costumes : au théâtre, au cinéma, à la télévision.
Rapport des costumes avec les lieux scéniques (formes et couleurs), avec le physique des acteurs, avec la psychologie des personnages.
Le métier de créateur de costumes et ses adjoints.

- Le maquillage et les coiffures :
Rôle du maquillage au théâtre, au cinéma, à la ville - maquillage masculin et féminin : rectification, embellissement, vieillissement, transformation, trucage, etc. - harmonisation des formes du visage avec la coiffure - coiffures historiques, de fantaisie, moderne. perruques et postiches –
Le métier de chef-maquilleur et ses assistants.

- La musique et le son :
Du cinéma muet au cinéma parlant, du parlant au sonore, du sonore à la stéréophonie. L’oreille humaine et l’acoustique – onde sonore (fréquence, amplitude, période, etc.) - fréquences musicales, écho et réverbération.
L’enregistrement : microphones, auditorium systèmes fixes et systèmes portatifs, etc.
La reproduction : cellule photo-électrique, amplification
(lampes et transistors), haut-parleur - contrôle - ambiance et fond sonore - mélanges et post-synchronisation, etc.
La musique de film, importance de la musique dans la création filmique – historique et évolution, etc.
Le compositeur de musique et l’orchestre.
Le métier de chef opérateur du son et de ses collaborateurs : recorder, stageman.

- Des trucages de théâtre aux truquages cinématographiques et électroniques :
Les truquages primitifs dans les théâtres antiques, au Moyen-Age, à la Renaissance.
Les truquages modernes, de Robert Houdin à Georges Méliès. Truquages directs (mécaniques et optiques).Truquages sur caméra et trucages en laboratoire. Maquettes peintes - maquettes en volume. Différents procédés et évolution de l’art des trucages.
Truquages électroniques - effets spéciaux.
Le métier d’ingénieur d’effets spéciaux et de truqueur électronicien.

- L’économie au cinéma et à la télévision :
Cinéma et télévision : art, technique, et industrie.
Organisation de l’industrie (production, distribution, exploitation).
Organisation Nationale et législation : le C.N.C.
Le cinéma et la télévision dans le monde (Tiers-Monde, etc.)
Les rapports sociaux professionnels : comédiens, techniciens, ouvriers - les syndicats - les ciné-clubs - les cinémathèques - les associations professionnelles - les maisons de Jeunes et de la Culture - les universités, les écoles, la médecine du travail (accidents et maladies professionnels).
Les métiers de producteur; de distributeur, d’exploitant, de directeur de production, d’administrateur, de régisseur.

Les chapitres indiqués sont des indications générales que chaque enseignant approfondira selon un programme plus détaillé.

N.B. : programme établi par Henri Alekan voici 30 ans !


Retour à
la page précédente